Le chauffage au bois

Le chauffage au bois : aussi rentable qu’écologique

Le bois séduit de par sa convivialité et sa chaleur, mais également par son efficacité et sa rentabilité. En raison des prix de l’énergie, et des contraintes écologiques, vous devez choisir correctement le type de poêle ou de chaudière à bois qui correspond à vos attentes. Le type de combustible et la technique d’alimentation de l’appareil doivent également être pris en considération. Par ailleurs, le chauffage au bois implique des obligations particulières. Il est nécessaire de bien les appréhender pour assurer votre confort journalier.

Dans cet article, vous allez découvrir les différentes méthodes de chauffage au bois, leurs avantages et leurs inconvénients, leur aspect écologique ainsi que l’entretien de ce système de chauffage.

En quoi consistent les différentes méthodes de chauffage au bois ?

Quand il s’agit de chauffage au bois, on a en tête les cheminées à l’époque. Avec leurs grandes pièces chaudes, mais peu efficaces, les foyers ouverts sont un excellent moyen de faire la différence. Par chance, les installations efficaces et économiques se multiplient actuellement.  Le chauffagiste 93 peut vous conseiller dans le choix de l’installation la plus appropriée.

Les plus anciennes cheminées à foyer ouvert sont, en effet, loin de posséder le meilleur rendement. Dans le cas le plus favorable, le taux de production de chaleur dépasse à peine 10 %.

Les poêles à bois, les inserts et les cheminées à foyers clos de dernière génération sont un excellent moyen d’augmenter le niveau de confort dans une pièce principale. Les poêles ont une puissance de chauffage surprenante. Plus particulièrement, quand ils sont correctement installés dans la maison et que celle-ci est bien isolée. Leur montage nécessite le percement d’un conduit de fumée extérieur. C’est pourquoi il est plus sûr de faire appel au chauffagiste 93 pour en assurer l’installation. Selon le modèle et le type de bûches ou de granulés utilisés, les résultats varient de 60 à 90 %.

La chaudière à bois constitue un investissement essentiel lorsque votre maison est supérieure à une certaine taille. La chaudière à bois brûlera du combustible afin de chauffer un système de radiateurs. On peut distinguer plusieurs types de chaudières à bois suivant le combustible et leur mode d’alimentation.

En quoi le chauffage au bois peut-il être bénéfique et quels sont ses inconvénients ?

Les avantages du système de chauffage au bois résident principalement dans la source d’énergie utilisée.

Le bois est un combustible qui peut être utilisé dans divers appareils. C’est une source d’énergie propre qui émet une chaleur douce et uniformément répartie. C’est également une source d’énergie économique : une chaudière à bois par exemple vous permet d’économiser jusqu’à 30 % sur vos dépenses de chauffage. Quant aux pellets, ils sont dorénavant disponibles dans les supermarchés, vous pouvez donc vous en procurer facilement. En outre, les résultats de ce type de chauffage sont généralement très positifs.

Séduisant grâce à l’aspect réconfortant d’une cheminée en hiver, le chauffage au bois présente toutefois certains inconvénients en termes de manipulation, d’espace et de sécurité. À ce propos, l’assistance de chauffagiste 93 peut vous être très bénéfique.

Le chauffage au bois est un système de chauffage qui requiert beaucoup de manipulation. Cela exige un équipement qui est en fonctionnement de manière continue. Il est également primordial de garder un œil sur la flamme. En effet, il faut qu’elle soit vivante et à proximité de la source de combustible. Pour un rendement optimal et un bilan énergétique positif, le système doit être nettoyé et entretenu régulièrement. De plus, pour éviter que le bois ne se détériore et ne brûle gravement, un grand espace de stockage dans un endroit sec et bien ventilé est requis.

Dans quelles mesures le chauffage au bois est-il écologique ?

Le fait de choisir le bois comme mode de chauffage garantit un faible impact écologique. En effet, le bois produit une source d’énergie avec moins d’impact sur l’effet de serre. Alors que la combustion du bois émet des particules fines et pollue l’air, les arbres forestiers absorbent le CO2 en se développant. Par conséquent, avec les appareils modernes, l’impact de cette technique de chauffage est quasiment inexistant.

En outre, les forêts couvrent une grande partie du territoire national. Pour que ces espaces soient à l’abri du feu, ils sont soumis à un entretien systématique et constant. À cet effet, les arbres concernés doivent être abattus puis la surface doit être nettoyée.  Les déchets verts provenant de ces étapes de maintenance servent à produire du combustible pour les foyers chauffés au bois.

Néanmoins, vérifiez que le bois est produit localement pour vous assurer d’obtenir un bon produit tout en respectant l’environnement. Les chaînes d’approvisionnement courtes peuvent être encouragées de cette façon.

Qu’en est-il de l’installation et de l’entretien du chauffage au bois ?

Il est essentiel de savoir que le prix de votre équipement doit inclure le coût de l’installation. Comme le coût change en fonction du matériel acheté, il est nécessaire d’obtenir de nombreux devis de professionnels. C’est un point sur lequel le chauffagiste 93 peut vous aider afin de vous préparer à l’avance.

Des usages intensifs et négligents de votre appareil de chauffage au bois peuvent provoquer du bistre. Autrement dit, l’obstruction de votre conduit de cheminée. Le bistre est une matière noire comme du goudron. Il se produit lorsque la suie « s’accroche » à votre cheminée. Quel que soit le type de chauffage au bois dont vous disposez, il ne faut pas oublier de l’entretenir. L’entretien annuel de la chaudière est nécessaire pour garantir des conditions optimales de performance et de sécurité. Cet entretien annuel devrait être fait par un professionnel de préférence. Vous pouvez vous adresser au chauffagiste 93 pour réaliser cet entretien.

Les dangers liés au bistre peuvent être énormes. L’obstruction du conduit de fumée peut endommager votre appareil ou votre cheminée. En plus de cela, une petite couche de suie abaisse de 7 % la chaleur transmise par le bois. En revanche, plus la couche de bistre est épaisse et plus la section du conduit est étroite, plus le conduit est obstrué. Cela signifie que la fumée aura moins de place pour s’échapper et que le tirage de la cheminée diminuera considérablement. Les inversions de tirage se produisent lorsque les gaz de combustion remontent dans la maison de cette manière.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.